Un bar solidaire et collaboratif à Paris

Solidaire, collaboratif, le Social Bar est un endroit où se parle, on chante, on danse, on joue, on mange, on travaille… Un lieu unique dans la capitale situé à 2 pas de la gare de Lyon entièrement dédié aux rencontres où il fait bon passer du temps…

 

Mon histoire avec le Social Bar commence un jour de février froid et gris. Il est pas loin de 17h et pour tous les participants du jeu de piste organisé dans le XIIème arrondissement de la capitale, c’est le moment d’un repos bien mérité autour d’un verre dans un endroit chaud et cosy. Que du bonheur après une après-midi plutôt frisquette ! De prime-abord, le bar situé à quelques encablures de la gare de Lyon paraît plutôt convivial et malgré l’apparente petite taille tout le monde (une trentaine de personnes au total) finit par entrer.

Les quelques chaises qui manquent sont vite installées et chacun prend place autour d’une table. Des papiers en forme de verre sont distribués à chacun. Ici, c’est un peu la tradition quand on arrive… Il paraîtrait même qu’en général on les colle dans le dos d’un inconnu lui aussi présent dans le bar après avoir écrit dessus son prénom et la réponse à deux questions du type : c’était quoi mon meilleur concert ou encore c’est quoi la musique sur laquelle j’aime me trémousser… Ca, ça se passe juste avant de jouer au dé sa consommation et après qu’on vous ait ouvert la porte, souhaité la bienvenue, et/ou même avoir eu droit à la bise du patron, pas parce qu’on le connait, non, juste parce qu’au Social Bar, on aime la convivialité, les rencontres, le partage..

Le Social Bar par Les Utopistes Réalistes
Jouer, s’amuser, se rencontrer, partager

Vous l’aurez compris, cet établissement parisien n’est pas un bar comme les autres. Comme tous les lieux que nous avons découvert cet après-midi avec PariSolidarité-Thé, celui-ci a une particularité. Son plus, c’est d’abord son concept : un bar où les gens se parlent ! Une idée juste géniale partie d’un constat simple : à Paris, les gens dans les bars ne discutent pas avec leurs voisins de comptoir. On vient boire un coup seul ou entre amis puis on rentre chez soi, sans avoir échanger un mot avec les autres clients. Presqu’un comble dans un lieu normalement destiné à favoriser l’expression et la parole !

Un bar où il fait bon vivre ensemble

Bouleverser l’ordre des choses en proposant un lieu où chacun(e) déposerait sur le paillasson à l’entrée sa carte de visite de cadre sup, de secrétaire, d’étudiants ou de chômeurs pour ne garder de lui que son envie de partager, rencontrer, échanger, danser, chanter, jouer ensemble le temps d’une soirée, c’est l’idée un peu folle et totalement novatrice qu’ont eu une bande de copains, tous amoureux de bars.

Pour mener à bien cette mission destinée à (re)créer du lien social, il fallait une équipe de choc. David, Renaud et Maeva (la seule fille de la bande) se sont rencontrés au mouvement des Entrepreneurs Sociaux. Très vite leur amour des bars les amène à réfléchir à un projet commun. Quant à Maeva, c’est son côté « trop créatif » qui pousse Renaud à la demander en « bar-iage » un jour de vacances (mais ça, c’est une autre histoire qu’il vous racontera peut-être un jour!). Pour Abdelmoughit, la rencontre se fait à une terrasse de café après une soirée haute en couleurs (tiens, c’est étonnant!).

Bref, c’était la team suffisamment folle et gonflée à bloc qu’il fallait pour se lancer dans la création d’un bar solidaire. « Un lieu où tout est imaginé, conçu et testé pour que tu rencontres des personnes que tu ne connaissais pas avant d’entrer sans jamais rien imposer dans un esprit de fête, d’inventivité et de solidarité ». Cette promesse, la petite bande des 4 va mettre tout en œuvre pour la tenir. Chacun des co-fondateurs apporte alors à la jeune entreprise sa touche personnelle. La dimension sociale est loin d’être oubliée puisque la proposition de reverser 50 % des bénéfices du bar à une association est décidée à l’unanimité.

Le Social Bar par Les Utopistes Réalistes
Renaud et Abdelmoughit, deux des fondateurs du Social Bar

Le 4 octobre 2016 après quelques mois de travaux, le Social Bar ouvre ses portes au public en même temps que son capital. Dans la foulée, une campagne de financement est lancée pour permettre à toutes celles et tous ceux qui un jour ont rêvé de passer derrière le comptoir et de mettre le torchon sur l’épaule de réaliser leur rêve en devenant co-patron(ne) d’un bar.

La promesse : devenir le temps de quelques soirées le patron du Social Bar.

Après un mois et demi de souscription, ils étaient 175 à avoir répondu présent à l’appel de Renaud, Maeva, David et Abdelmoughit. « C’était incroyable, on a même été obligé de refuser du monde » explique Renaud encore impressionné de l’engouement suscité par le projet. Résultat de cette mobilisation : un clip écrit, chanté, monté, réalisé et interprété par tous les co-patrons.

Depuis plus de 6 mois maintenant, ce laboratoire de convivialité comme aime l’appeler Renaud, poursuit son aventure et séduit de plus en plus d’adeptes. Ce qui plaît ? Sans aucun doute le côté bon enfant et le fait que chacun arrive comme il est avec sa bonne humeur et son envie de partager. « Les gens disent que ça fait du bien, qu’un lieu comme le Social Bar manquait à Paris. Ils se parlent sans distinction d’âge. Il y a des jeunes et des moins jeunes. La semaine dernière, le vainqueur de notre tournoi de danse avait 75 ans ! Je connais des groupes d’amis qui se sont constitués ici et qui depuis se retrouvent toutes les semaines. Les gens viennent nous voir pour le concept. Ils se sentent bien, un peu comme chez eux. Ca marche parce qu’ils ont envie que ça marche » raconte Renaud.

L’animation c’est sans aucun doute son truc un peu comme si une bonne fée s’était penchée sur son berceau à la naissance et lui avait donné un don de super communiquant. De la poésie, de la chanson, des blinds tests, des chifoumis géants, des brunchs, des vernissages, de la danse… Renaud a des idées plein la tête pour encore longtemps. « C’est encore mieux que dans mes rêves les plus fous. C’est une aventure extraordinaire ! » Et ce n’est pas moi qui dirais le contraire…

Le Social Bar est ouvert tous les jours du mardi au samedi, le midi on y mange, l’après-midi on y travaille et on y goûte et le soir on s’y amuse…

www.social-bar.org

Le Social Bar, 25 rue Villiot, 75012 Paris

Corine Carré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *